Les Éditions de La Frémillerie

LF

CATALOGUE :

 

Le livre

En expiation des fautes d’une vie antérieure, une jeune fille, Kiều, se voit prédire l’existence d’une courtisane. Elle se fiance cependant en secret à un jeune lettré, Kim. Mais, pendant une absence de son fiancé, et pour sauver son père, emprisonné pour dettes, elle accepte de faire ce qu’elle croit être un mariage d’argent. Elle part au loin avec son mari, après avoir fait promettre à sa jeune sœur, Vân, d’épouser Kim à sa place.

Mais le mari n’est qu’un misérable, qui, ayant joué la comédie du mariage, livre Kiều à une maison de prostitution.

Ainsi débutent les mésaventures de Kiều.

C’est malgré elle qu’elle est entraînée dans des liaisons successives. Au fond de son cœur elle aime toujours Kim et espère le retrouver un jour. Kiều est une âme complexe mais chez elle dominent la bonté et la fidélité. Elle sait pardonner à ceux qui lui ont fait du mal et être reconnaissante à ceux qui lui ont prodigué leurs bienfaits.

Que le roman nous la montre plongée dans une vie débauchée, qu’elle soit martyrisée par des gens méchants, qu’elle soit avilie ou s’avilisse, tout cela ne sert qu’à mettre en valeur la pureté de son âme semblable à l’immaculé lotus dont le pied plonge dans la vase.

 

L’auteur

NGUYÊN DU (1765-1820) a vécu en temps de guerre ; c'était une période de guerre civile, de conflits armés entre factions se disputant le contrôle du royaume. Temps de grandes frustrations pour un poète partagé entre ses aspirations intimes et son désir de rester fidèle au roi Lê, chassé du trône par des seigneurs de la guerre populaires, les Tây Son. Loyaliste, il a voulu restaurer, sans succès, la dynastie des Lê. À la fin de sa vie il a rallié les forces de Nguyên Anh (futur empereur Gia Long), qui a réussi à unifier le pays. NGUYÊN DU accepta un poste de mandarin mais sans véritable conviction. C'est dans ces circonstances de tristesse, de résignation, de désespoir peut-être, qu'il a composé le plus grand des chefs-d'oeuvre de la littérature vietnamienne.

 

Le traducteur

Nguyễn Văn Vĩnh est né le 15 juin 1882 dans une famille pauvre du Tonkin.

 Devenu journaliste, puis rédacteur en chef, Nguyễn Văn Vĩnh exprima avec brio ses idées politiques et sa vision culturelle ; francophile et excellent traducteur, il s'affirma également comme homme politique et homme d'affaires de premier plan à Hanoï, avant de faire faillite au début des années 1930, emporté par la tourmente de la grande crise de 1929. Ruiné, il se fit alors chercheur d'or au Laos afin de refaire sa fortune, mais le sort en décida autrement puisqu'il y succomba le 2 mai 1936 des suites d'une dysenterie…

ISBN: 978-2-35907-090-3

Format 13x20 cm

288 pages

18 €

LIBRAIRIE  SUDESTASIE

17 rue du Cardinal Lemoine 

PARIS V

01 43 25 18 04

LIBRAIRIE  L’HARMATTAN

16 rue des Ecoles 

PARIS V

01 40 46 79 11

En stock chez:

NGUYÊN DU

 

KIM VÂN KIÊU

 

 

Traduction et notes de

Nguyễn văn Vĩnh

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tombe de Nguyễn văn Vĩnh

au Viêt-Nam (Photo 2015)